Communiqué de presse « village CO2 neutre »

Réaction de l’ASBL Un Spa Nature SVP au communiqué de presse du groupe spadois IDM, diffusé par un certain nombre de quotidiens :
Le premier village de vacances « CO2 neutre »de Belgique : 150 maisons passives sur le site de Mambaye.

« CO2 neutre » et pourtant voici les lecteurs déjà intoxiqués !

L’ASBL Un Spa Nature SVP s’est donné pour but social « de défendre l’environnement au sens large, en ce compris le bon aménagement des lieux, les paysages et l’esthétique sur l’ensemble de la Commune de Spa. » (Moniteur belge)

Or, le projet de village de vacances sur le site de Mambaye constituerait selon nous, une agression contre les riverains, « au sens » très large, et contre un milieu naturel exceptionnel, la forêt de Mambaye. Il perturberait en outre le bon équilibre du Parc naturel des Sources.

L’ASBL Un Spa Nature SVP regrette que ce communiqué ait été publié par des médias tel que fourni par IDM, c’est-à dire sans exercer de critique journalistique. Elle se doit donc de réagir à ce communiqué qui induit en erreur tout lecteur mal renseigné. Quelques exemples…

  • … village de vacances « CO2 neutre » …

Que les 150 maisons fonctionnent sur le mode passif, on verra. Par contre que les engins de chantier nécessaires à l’aménagement de 10 hectares et de 150 maisons n’émettent pas une grande quantité de CO2, c’est difficile à nier. Et que dire des véhicules des clients ? Les promoteurs annoncent 1000 personnes en capacité maximale, et espèrent 600 personnes en moyenne (cfr étude Pluris). En optimisant à 4 clients par véhicule, on peut estimer entre 250 et 150 le nombre de véhicules accédant au site et transportant quotidiennement leurs occupants vers commerces et centres d’intérêt touristique de la région. « CO2 neutre », vraiment ?

  • … va voir le jour…

Certitude et futur proche. Qui ne sont pas de mise puisque les promoteurs ne disposent à l’heure actuelle d’aucune autorisation.

  • Une réflexion est menée afin de promouvoir des solutions de mobilité douce en direction du centre historique de Spa, qui se situe à moins de 15 minutes à pied.

Moins de 15 minutes, ce n’est vrai que pour les Borlée.

Piétons et cyclistes éventuels emprunteraient de préférence la rue de Barisart puisqu’elle constitue l’accès le plus direct vers le centre de la ville. Or cette rue ne dispose pas de trottoirs stabilisés, voire, à certains endroits, de pas de trottoir du tout. Evidemment, pas de piste cyclable non plus. En aménager entrainerait inévitablement l’abattage de nombreux arbres et la perte pour quantité de familles d’un emplacement où parquer leur véhicule en face ou à proximité de leur habitation.

  • L’accès au village se fera par des itinéraires minimisant la traversée de Spa…

IDM précise sur son site (idm-group.be)… c’est-à-dire via l’axe Francorchamps, la nationale 62 et le Chemin des Fontaines.

La quasi-totalité de la clientèle espérée empruntera l’autoroute via Verviers. Arrivé à la bretelle de sortie de Tiège, le conducteur devra choisir. Sortir à Tiège et il lui restera 8,675 km à parcourir pour atteindre sa destination. Sortir à Francorchamps, dans ce cas 18,750 km avant l’entrée du village de vacances. Le bon sens, les conseils du GPS, et, surtout, le souci de réduire les émissions de CO2 commun à IDM devraient amener la plupart des clients à sortir à Tiège et donc… à traverser Spa.

  • Les riverains seront invités à la présentation de l’avant-projet du village vacances, dans les prochaines semaines.

Courtoisie, sollicitude, bienveillance ? IDM explique via son site avoir souhaité développer un village de vacances d’une nouvelle génération depuis 2018. Or, à aucun moment IDM n’a daigné fournir la moindre information, ni aux riverains, ni au reste de la population spadoise. Cette forme de mépris se prolonge puisque cette présentation est prévue en période de vacances.

Il y a encore beaucoup à dire et nous le ferons. Notamment en informant nos concitoyens et en appelant à nouveau les pouvoirs publics au respect et au bon sens.

Et il y aura sans doute encore beaucoup à faire, et nous le ferons. A Mambaye et ailleurs. « Le but (de l’ASBL Un Spa Nature SVP) comprend aussi la mise en œuvre des voies de droit et de recours qui ont pour objectif d’assurer le respect des législations et réglementations ayant pour finalité ou pour effet la préservation de l’environnement… » (Moniteur belge)